Le site de Chantal Dupille

Je suis une femme qui croit à la plume pour changer le monde... et à l'arme de l'humour !

 
Chantal Dupille répond aux commentateurs vindicatifs du Système mondialiste libéral-libertaire-néocon. 
Mammon ou simplicité de vie ?
 
sur mon blog chantal dupille (eklablog)
 
 
 

Notre société est devenue nauséabonde. Ainsi, les guerres ne se font maintenant même plus avec des mercenaires sans foi ni loi, mais avec des soldats terroristes, formés, armés, financés et... drogués, pour être plus "efficaces". Ou encore, l'humain est remplacé par l'artificiel, le sens de la solidarité par l'individualisme forcené, le respect de la famille traditionnelle par, dès l'école, la glorification du sexe débridé et même des tanssexuels (1), le journalisme d'investigation par la diffusion d'une Pensée unique, officielle, diabolisant les intellectuels, les libres-penseurs, etc. Et le Système mondialiste a visé prioritairement la France, pays rebelle, et avec un modèle social envié dans le monde, pour la soumettre avec ses agents Sarkozy, Hollande, et surtout Macron, et détricoter jour après jour ses avantages sociaux, ses services publics, ses traditions, etc.

Jupiter Président est un hermaphrodite non affiché, un amateur de déviants ou de transsexuels, un fan, avec sa nounou Brigitte,  de pédophiles, etc. France bizarre, démoniaque ! Passons... L'essentiel c'est que par exemple nos formidables Gilets jaunes, toujours plus politisés, ont compris que la France du régime Macron va de travers, qu'elle dépouille 99% des Français pour engraisser davantage les "premiers de cordée", les plus nantis. Et ils marchent pour la démission du roitelet macron et de sa clique malfaisante au service de la haute Finance, du globalisme, de Bruxelles, des néocons américano-sionistes (2), du Nouvel Ordre Mondial, et... de leur orgueil fou (3) !

 

 

 

Dans un monde où tout va de travers, même les commentateurs perdent la tête. Ainsi certains, imbus du Système dévoyé et complètement inégalitaire, véhiculent la haine. Au lieu d'analyser sincèrement le fond et la forme d'un ouvrage, ils se jettent sur l'auteur pour le discréditer stupidement. Et inutilement, en ce qui me concerne !

Par hasard, et en navigant sur le Net avec un ami, je suis tombée sur une commentatrice de mes ouvrages, pleine  de hargne et même de rage. Pensez donc ! Je ne suis ni une fan du Système mondialiste et de ses laquais, ni des presstitués manipulant les citoyens. J'ai même osé un jour, il y a quelques années et en toute liberté, suggérer que Wikipedia fasse enfin une fiche sur le Président de l'UPR, François Asselineau (qui lui ose demander le Frexit, la sortie de l'euro, de l'UE et de l'OTAN), ce qui m'a valu de voir subitement la mienne cassée, dénaturée, et grossièrement à charge. A partir de ce moment, et surtout en lisant sur mes blogs mes analyses à contre-courant, les adversaires de mes engagements se sont jetés sur moi, et voici par exemple la teneur des commentaires qu'une certaine CENDRILLON écrit sur Amazon, le 23.10.2016, sur mes ouvrages, notamment sur "Les clochards ne peuvent plus vivre" (Hachette Littérature) :  

" Chantal Dupille qui se croit reine des misérables nous passe encore son venin (ou sa pommade) et ses élucubrations de bobo ne connaissant rien à la vraie vie !!! Pensez quand on est du quartier Avenue Foch à paris ! mais elle veut s'encanailler et nous faire (encore) croire qu'elle est proche des malheureux... votre imprévisibilité prétentieuse de bourgeoise ringarde qui ne connait rien à la vie, ayant été protégée par un cocon et étant née avec une cuillère d'argent dans... la bouche !!! ... Comme toujours, la bourgeoise bobo de l'Avenue Foch, incohérente, imprevisible et vulgaire, s'amuse à s'encanailler avec le bas peuple qu'elle n'a pas dû côtoyer souvent et écrit maintes élucubration sur un milieu qu'elle n'a jamais approché avec le même misérabilisme afin de politiser le lecteur influençable et l'amener vers ses idées à elle ! ... Encore celle qui se prend pour Zorro !!! Ou Esméralda dans la cour des miracles ! - Ne se vante t elle pas d'avoir "frayé" dès l'âge de 20 ans avec les gitans ??? Qui eux s'en fichent complètement des "gadjos" et auprès de qui elle est passée pour une allumée bien sûr- Et... Qui ne fait rien ! ça se donne un genre mais ça s'arrête là !!! Une personne qui fait mine de s'encanailler afin de contrer peut être les siens, ou essayer d'impressionner les autres mais non ça ne le fait pas !!! L'écriture n'est pas fluide tout est confus pour en arriver à un résultat nul ! Une bobo qui veut écrire sur des sujets qu'elle ne connait pas !!! Et le miracle, il jaillit du GAG ??? ".  

Du coup, une autre adepte du Système globaliste, là du banquier de Rothschild, Macron,  lance avec fureur :

" C'est une nullité sans nom. Zéro pointé. J'aurais aimé ne pas mettre d'étoile du tout. L'auteur est une conspirationniste complètement allumée ".  

 

 

Raté, mémères (ou pépères) ! Certes, je suis une "conspirationniste" pour traquer et dénoncer les fake news des Globalistes, et à 20 ans, j'ai appris le flamenco à Grenade en vivant un mois avec les Gitans du Sacro-Monte pour mieux connaître de l'intérieur ce peuple ardent et libre (comme moi, finalement !). Mais pour le reste, votre haine des dissidents du Système vous conduit complètement à côté de la plaque ! Et je vais le prouver !  

Oui, je suis née avec une cuillère d'argent, celle de mes parents, mère Russe juive, et père Français catholique (d'ailleurs lui, au grand coeur, un vrai humaniste). Mais... je n'ai pas choisi mes origines, sinon la suite, et tout fonctionna très vite à l'inverse des schémas établis ou prêtés !  

- Les circonstances firent que ma mère, avec moi logée dans son ventre, dut à ce moment-là nourrir elle-même les poules et les animaux (chevaux, etc) de sa résidence à la frontière de la Normandie et de la Picardie, m'inoculant involontairement le goût de la terre, de la ruralité, de la nature, des choses simples, du vrai, du bon sens... et des animaux, devenus mes fidèles compagnons (poules, chiens, chats).  

- Ma mère était dominatrice, orgueilleuse, impitoyable. Et quand je la voyais traiter avec mépris ses domestiques, j'enrageais... Confidence de ma mère : "A quatre ans, déjà, tu étais rebelle, tu critiquais les riches, tu préférais les pauvres et tu voulais être avec eux". Et lorsqu'à onze ans, je suis montée voir la minuscule "chambre de bonne" du valet de chambre, mansardée, avec une maigre armoire, une table dérisoire, une chaise dure et un petit lit, là j'ai protesté intérieurement, je me suis révoltée. Une révolutionnaire était née, passant du "château" au prolétariat, et ce sont les plus fidèles, jusqu'au bout, jusqu'à la mort s'il le faut ! Voyez par exemple Salvador Allende, ou les Guevara-Castro, mes modèles... même si finalement, je suis devenue, et restée, "Gaullo-Communiste" (heureuse époque du CNR, le Conseil de la Résistance unissant De Gaulle pour l'indépendance de la France, et les Communistes pour le modèle social), militant pendant des années à la gauche du Parti Socialiste,  choisissant le CERES de Chevènement alors à la fois très à gauche et souverainiste. Et aujourd'hui, toujours engagée pour la justice sociale, la défense de la Nation (et de ses traditions), la paix, et par-dessus tout pour la vérité, à n'importe quel prix. Bref, pas de soumission au Système, à la pensée officielle, à Mammon ! 

 

A-Chantal-en-Amazonie.jpg

Amazonie, Rio Napo (Equateur). Chantal Dupille, munie de sa caméra 16 mm,

préfère franchir le fleuve à califourchon plutôt que debout.

 

- Mes vocations ? Outre rentrer à l'Opéra (choisie par Serge Lifar, mais ma mère y mit son veto), explorer les terres encore vierges (d'où par exemple ensuite, avec mon mari, descendre le rio Napo en Amazonie, en pirogue, en quête des derniers sauvages Aucas), puis surtout, avec le Dr Schweitzer, aller soigner les lépreux en Afrique, que je voyais comme les plus malheureux, les plus rejetés (impossible pour moi de faire la médecine, hélas, j'étais nulle en maths, seulement douée pour la gym et pour la littérature, donc renoncement au projet). Puis choix du journalisme, par curiosité universelle. Si je devais décider aujourd'hui, je serais avocate... des sans voix, des plus pauvres et des victimes d'injustices.  

- Me voici écrivain. Le reportage sur les clochards ? Pour les connaître de l'intérieur, entre autres j'ai commencé par vivre avec eux une semaine, partageant leur misère. Eux comme les Gitans, m'ont d'emblée acceptée. "Chantal, une fille simple" comme titrait un quotidien (voir les articles, innombrables, parus à mon sujet, liens ici (4). Et les journalistes venus en masse m'interviewer à la suite de ma candidature-protestation à l'Académie française (révoltée de voir qu'une femme écrivain était alors bannie de cette Institution, et me fichant des académiciens), envisageaient de me décerner le "prix orange", pour l'accueil si simple. Par exemple: "Vous passez à la télé, plein d'interviews, on commence à vous reconnaître dans la rue... ça ne vous monte pas à la tête ? Comment faites-vous ? Rester aussi simple, on n'a jamais vu ça !" Eh oui, tout est vanité, et puis la gloire, les honneurs, l'argent, j'ai toujours fui... Un premier cocktail de presse, fut le dernier, monde artificiel à quitter. Je n'ai jamais posé ma candidature à un prix littéraire; mais l'historien Jacques Chastenet lut mon "Histoire de la Cour des Miracles" (Hachette), et il me proposa pour un prix, suivi de Messieurs les Académiciens, enthousiasmés et parfois évoquant même Victor Hugo à mon sujet !!! Au PS, et au moment où on cherchait des femmes, on me demanda d'être candidate à la députation, mais les honneurs, je n'en voulais pas ! Femme de terrain, tribun, oui, mais surtout pas les prébendes, les privilèges, et encore moins la gloire ! Quant à l'argent...  

- Un mari financier, non ce n'était pas mon truc. Tant pis, je l'ai quitté... Et ensuite ? C'est simple: Je vis avec moins de mille euros par mois, donc pauvre, au milieu des poules, des chiens, des chats, et dans un hameau perdu, au milieu de bergers et d'agriculteurs... Petite confidence: Un Espagnol, alors que j'avais 20 ans et ma soeur 23, dit : "Vous deux, c'est le Nord et le Sud" ! Bah oui, moi c'était le Nord, vie simple, pauvre, et toujours engagée contre les privilégiés ! Et puis, Cendrillon (et CH), sur Amazon, vous croyez que je serais gênée si, via vos commentaires enragés, on n'achetait pas mes livres ? Qu'importe, je ne gagne AUCUN sou, et en posant deux nouveaux livres sur Amazon, l'un déjà paru, l'autre pas encore, je ne toucherai pas un rond, car ils sont proposés... à prix coûtant ! Je ne veux pas d'argent, je vomis l'argent ! J'aime le troc, et la solidarité !  

- Une vie de service, bénévole à la Boutique Solidarité de la Fondation Abbé Pierre, servant la soupe aux clochards, accueillant chez moi des sortants de prison, des jeunes en difficulté, des drogués, des Compagnons d'Emmaüs, des prostituées... pour les aider à prendre un nouveau départ ! Puis servant la vérité, dénonçant la désinformation, les guerres, les injustices surtout sociales, tous les Macron imbus d'eux, de pouvoir, d'argent ! Pouah !  

 

Chantal Dupille répond aux commentateurs vindicatifs du Système mondialiste libéral-libertaire-néocon. Mammon ou simplicité de vie ?

 

- Lorsque, Cendrillon et CH, vous pestez contre ma plume, il faut quand même penser que Messieurs les Académiciens l'adoraient et en disant que je maitrisais totalement la langue française, et puis que plein de critiques la saluaient, que j'avais en classe toujours les meilleurs notes en Rédaction et à l'Ecole de Journalisme (articles). Un Didier Decoin, Secrétaire général de l'Académie Goncourt, regrettait qu'elle ne soit pas plus reconnue... Bon, bref, tout étant vanité, éphémère, de toutes façons, rien n'a d'importance ! Si, ça c'est essentiel pour moi, car je suis croyante, et je serai un jour, très très heureuse d'être la-Haut, avec Jésus... né dans une étable, sdf, pourfendeur des "marchands" (des financiers), et au milieu des pauvres, car les riches ne passeront pas la porte de ce Royaume-là ! Ce n'est pas celui du vaurien Macron, qui réunit autour de lui les adorateurs de l'argent, à Versailles. Et en ce qui concerne la littérature, la remarque qui m'a fait le plus plaisir, vient non d'un critique célèbre, mais de la magasinière de la maison d'édition Hachette : "J'aime vos livres, ils sont vivants, je les lis comme un roman policier, d'une traite" !!!      

 


Alors, "Cendrillon" et CH, et d'autres sans doute après vous, votre venin ne sert à rien ! Je ne touche AUCUN sou, je suis (sous-titre de mon autobiographie rigolotte) " une grande bourgeoise élevée au rang de prolétaire", vivant simplement dans les champs au milieu des bergers, des agriculteurs, des sans-grades, des animaux - comme il y a cent ans ! Alors le Nouvel Ordre Mondial, c'est pas mon truc, et je le combats tous les jours, ardemment, libre comme les oiseaux Gitans !

Allez, Cendrillon, et CH, les bobos de Macron, pestez, et moi je ricane ! Le bonheur, il est dans les prés...    

chantal dupille dite eva R-sistons   

 

Rabat de couverture de mes trois derniers ouvrages :

gangs-dos-couverture-4-critiques-des-livres-Chantal-2.jpg

(1) Cette très très libertine est Secrétaire d'Etat !!! Sur https://www.valeursactuelles.com/politique/marlene-schiappa-ecrit-elle-de-la-litterature-porno-sous-pseudo-86119: « J'écris de la fiction sous pseudonyme » Marie Minelli serait son pseudo. Sur Amazon, Marlène Schiappa est référencée comme l'auteure du premier livre de Marie Minelli, intitulé Osez réussir votre divorce. Ont suivi Osez les sexfriends, Les filles bien n'avalent pas, Sexe, mensonges et banlieues chaudes ou 150 endroits où avoir fait l'amour au moins une fois dans sa vie... (..) En 2011, alors que la secrétaire d'État était encore une blogueuse à succès, elle déclarait dans une interview « écrire aussi des nouvelles et de la fiction sous pseudonyme ». Contacté par L'Express, le cabinet de Marlène Schiappa nie formellement. Et on comprend pourquoi... En 2014, Marie Minelli sort Sexe, mensonges et banlieues chaudes, un livre cochon limite porno qui met en scène une jeune bourgeoise de Neuilly-sur-Seine à la recherche du frisson avec des jeunes banlieusards de Seine-Saint-Denis".

Ou encore, sur https://www.delitdimages.org/heureusement-il-y-a-schiappa-video/, la Schiappa "serait l'auteure d'une série de livres érotiques. ... Marlène Schiappa écrit-elle de la littérature porno sous pseudo ? c’est un poids lourd du Manugouvernement… Elle chante du Dalida à la télé, joue au théâtre Le monologue du vagin" (..). Cette mère modèle et moderne a lu  à sa fille de six ans l’histoire d’un enfant transgenre. Visiblement, elle aime beaucoup les enfants et le prouve, c’est pourquoi, elle leur fait donner des cours d’éducation sexuelle dès qu’ils quittent la maternelle et s’est opposée à ce que l’on fixe un âge minimal au consentement sexuel".  

 

(2) Un exemple parmi d'autres,sur la France dévoyée qui perd toute crédibilité dans le monde. J'ai lu l'article juste avant d'écrire celui-ci, sous la plume d'un grand général Français (sur l'excellent site Réseau International) : "Iran : témoignage concernant la Conférence Internationale de Téhéran sur les questions de Défense et de Sécurité en Asie de l’Ouest",
sur https://reseauinternational.net/iran-temoignage-concernant-la-conference-internationale-de-teheran-sur-les-questions-de-defense-et-de-securite-en-asie-de-louest/ :  " La France n’a guère été évoquée dans le débat. En clair, absente à la conférence, elle était aussi quasiment ignorée dans les interventions. Elle semble simplement être sortie du cercle des acteurs majeurs aux yeux des états de la région présents à la conférence.
A ceux qui rêvent encore d’un retour de l’influence de la France en Syrie, je réponds : c’est bel et bien fini et pour longtemps, très longtemps. La France n’aura que les miettes et le rôle que voudra bien lui accorder la Russie, si et seulement si, elle donne quelques gages d’indépendance vis à vis des USA. La France apparaît aujourd’hui comme un pays affaibli, diplomatiquement, économiquement, militairement, socialement: bref, un pays dépendant, vassal soumis des USA, un pays qui ne compte plus vraiment par lui même. La France bénéficiera peut-être de l’indulgence et de l’intelligence de Poutine qui reste encore plutôt francophile et aspire toujours à développer des relations amicales et d’intérêt commun avec l’UE. (..) L’affaire des Gilets Jaunes (Yellow Vest, Yellow Jackets)  a été évoquée en marge de la conférence. Les images tournent en boucle sur les télévisions iraniennes. Cela ne grandit pas l’image de la France et de l’occident tout entier. La gouvernance française qui s’est souvent posée en modèle et en donneur de leçon est décrédibilisée. La gouvernance iranienne a beau jeu de dénoncer le «merveilleux modèle démocratique occidental» qui génère des révoltes populaires. Cela conforte évidemment les tenants du  régime en montrant à la fraction du peuple iranien qui fantasme sur le modèle occidental, que celui-ci n’est pas aussi idyllique qu’elle ne se l’imagine. Certains ne sont pas fâchés, en regardant ces images, de prendre leur revanche sur les «révolutions colorées» et  autres «printemps arabes» souvent suscitées et/ou soutenues de l’étranger. L’«automne-hiver français» et la contagion qui affectent d’autres pays de l’Ouest, les gilets jaunes, les stylos et les foulards rouges, l’action des forces de l’ordre avec utilisation massive de gaz (tiens donc !),  tout cela divertit beaucoup les téléspectateurs en Asie de l’Ouest et rend de plus en plus inexportable notre modèle social et surtout notre système représentatif et de gouvernance qui semble bien à bout de souffle.

C’est volontairement que je ne conclurai pas. Chacun des lecteurs arrivé à ce stade de mon exposé est capable de réfléchir et de conclure par lui même. Je constaterai simplement que les équilibres économique, géopolitique et démographique du monde sont en cours de bascule. Peut être est-il grand temps de revoir, en profondeur, notre politique étrangère, et de retrouver notre indépendance, si la France ne veut pas s’assurer, demain,  une place de choix dans le camps des perdants ". 

 

  (3) La France gouvernée par des malades, des fous ? Secondés par les merdias chiens de garde... http://actualiteevarsistons.eklablog.com/la-france-gouvernee-par-des-malades-des-fous-secondes-par-les-merdias--a158318054